N° 54 UNIVERSALITÉ DE LA TRANSMISSION

Legende :Cahier N° 54
Legende :Cahier N° 54

Des Grecs à Paris, en passant par Cicéron et l’Égypte sans oublier le Chevalerie, l’universalité d’un message sacré que se seraient transmis les hommes s’impose.
 
- Cicéron : de l’Antiquité à l’humanisme (Francis BARDOT) : « sachant » hors du commun, Cicéron a retenu d’Épicure et des Grecs la croyance en une transcendance éthique. Il se relie à Platon et à Socrate, ose l’immortalité de l’âme et le rattachement au Principe, ouvre la porte à « l’imagination comme voie d’accès à la connaissance ». Son humanisme, qui « désigne le développement harmonieux des attributs propres à l’homme », rejoint celui de la Franc-Maçonnerie.
 
- La Franc-Maçonnerie, fille des lumières ? (Jean-Philippe BERNARD) : la philosophie dite des Lumières, concept anglo-saxon développé par Kant, a-t-elle influencé la Franc-Maçonnerie ? S’il s’agit de sortir l’homme d’une « tutelle » artificielle, comme le soutient Kant, l’une et l’autre sont en phase ; s’il s’agit de rompre « le prétendu commerce avec Dieu », comme il le dit ailleurs, alors elles se séparent. La croyance en une religion naturelle, qui est celle des Lumières, ne peut se dissoudre dans la croyance en une réalité transcendante, qui est celle de la Franc-Maçonnerie.
 
Suivent cinq travaux :
- La survivance templière, réalité ou légende (Armand POUILLE) : pouvoir temporel et spirituel, l’Ordre du Temple s’est d’abord attiré l’admiration des Johannites pour le courage militaire et moral de ses membres. Mais très vite, il s’affronte à l’hostilité de l’Église qui voit en lui une institution parallèle.
 
- Plotin ou les visions de l’UN (Jacques LITVINE) : l’extase ou « absorption mystique dans le UN » mène au « degré suprême de la connaissance qui est la vision de l’absolu ». La remontée de la Trinité ÂME-ÊTRE-UN, appelée « procession » par Plotin, permet la « conversion » ou ré-intégration du principe cosmique. La volonté est le moyen d’atteindre le monde idéal du Bien et du Beau.
 
- De la promesse au serment juré (Guy-Serge DENYS) : la signification du serment est celle d’une promesse faite en prenant Dieu à témoin. La validité du serment dépend de l’authenticité de l’attitude de celui qui jure : vérité de son engagement – lucidité de son jugement – justesse de sa promesse.
 
- La Franc-Maçonnerie dans les pays du Nord de l’Europe (Kaï HOFFMEISTER) : le rite suédois, rite chrétien et chevaleresque, proche du R.E.R., pose à l’initié 10 questions fondamentales qui correspondent aux 10 degrés le constituant. L’essentiel de ces questions porte sur la visée du but ici-bas.

- Franc-Maçonnerie et réalisation spirituelle (Santiago de VILANOVA) : la Tradition, « état primordial de pure spiritualité », s’adresse à tous et concerne tous les humains. C’est la conviction que chaque individualité participe de l’Être unique. Chacun a son propre soleil spirituel et la création artistique l’exprime.


SOMMAIRE du n°54
 
La Franc-Maçonnerie fille des Lumières
par Bernard Jean-Philippe

La survivance templière : réalité ou légende ?
 par Pouille Armand

De la promesse au serment juré
par Denys Guy Serge

Plotin ou les visions de l'un
par Litvine Jacques

La Franc-Maçonnerie dans les pays du nord de l'Europe
par Hoffmeister Kaï

Franc-Maçonnerie et réalisation spirituelle
par De Vilanova Santiago

Le Tableau de Loge au second degré
par Alix Michel