N° 65 A LA RECHERCHE DE L'ORIGINE

Legende :Cahier N° 65
Legende :Cahier N° 65

Depuis la nuit des temps, l’homme est à la recherche de l’Origine, à la fois de l’origine du monde et de la sienne, les deux étant indissolublement liées dans la conscience qu’il a d’exister. Toutes sortes de mythes ont concouru à l’entretien de cette recherche et de l’angoisse qui l’accompagne, le mystère étant à la hauteur de l’évènement c’est-à-dire incommensurable : le mythe de l’Œuf primordial, présent dans de multiples civilisations et sociétés, pour exprimer le souvenir de l’Unité originelle, à partir de laquelle la multiplicité se serait créée, est l’un des plus constants et prégnants.
Mais l’interprétation de cette Unité a adopté, au cours des âges, de nombreux visages, celui du Néant comme « Rien avant le Tout » ou celui de Dieu comme « Tout avant la déclinaison du Tout en ses parties », mais aussi celui d’une dualité déchirée et, pourtant, salutaire entre le monde d’en haut et le monde d’en bas comme dans la Gnose ou celui d’une autre déchirure entre l’essence et l’existence entraînant celui des rapports complexes et conflictuelles entre causalité et infini ou finalité et désir d’infini.
La science moderne semble accéder à une sorte de compréhension de l’au-delà par « incompréhension de l’en-deçà ». Ainsi l’absence d’explication physique devient explication métaphysique. Dans cet effort pour dépasser la Manifestation et sa propre manifestation, la Maçonnerie traditionnelle et régulière jette un pont entre l’utopie inaccessible et la preuve par l’existence de l’essence de Dieu en l’homme.
 


SOMMAIRE du n°65

La vulnérabilité humaine
par Simonne Plourde

La Gnose
par Gérard Jarlan

De la causalité à la Finalité
par Jacques di Costanzo

René Guénon et la Tradition Primordiale
par Jacques Branchut

Science et quête de science
par Jean Staune

Les preuves de l’existence de Dieu
par Maurice Tatinclaux

La nouvelle Jérusalem, utopie permanente
par Jean-Claude Mortiaux

Marius Lepage (Iere partie)
par Alain Bernheim