Le temps des apocalypses, Alexandre Adler

Legende :le temps des apocalypses
Legende :le temps des apocalypses

Le temps des apocalypses  Alexandre Adler

Grasset, 2018, 688 pages, 26 €

Apocalypse : écrit du judaïsme ou du christianisme ancien contenant, généralement sous forme de visions, des révélations notamment sur la fin des temps. Est donc venu, avec Alexandre Adler, le temps des apocalypses…

Si celle de saint Jean l'Évangéliste, exilé dans l'île de Patmos, est étrange et déconcertante, c'est pourtant un livre d'Espérance. Pour le commun des mortels, apocalypse est synonyme de catastrophe, épouvante ou encore cataclysme. En fait, sa transcription d'un terme grec signifie aussi dévoilement.

Auteur de plusieurs livres consacrés à la géopolitique contemporaine dont J’ai vu finir le monde ancien (Grasset, 2002), qui lui valut le Prix du Livre politique, Alexandre Adler, agrégé d’histoire et journaliste, spécialiste des relations internationales, nous offre sa vision forte éclairante sur l’avenir de notre monde. Il met à nu cette science qui étudie les rapports entre la géographie des états et leur politique, nous révèle ce qui était caché, dissimulé.

Et ce, malgré un environnement des plus troubles, l’auteur pose la question du devenir de nos civilisations, avec, en point d’orgue, changement climatique, extinction massive, répartition géographique mondiale, biodiversité en forte chute, mais aussi terrorisme, résurgence des conflits et, sans doute, à l’horizon, menace d'une nouvelle guerre mondiale.

Dans une abondante introduction, Alexandre Adler, dont le maître est Louis Althusser (1918-1990), revient sur les attentats de 2001 avec aujourd’hui encore une sorte d’« éternel retour ». Il dresse un portrait sans complaisance, mais tellement juste et parfait, d’une géopolitique internationale à la main des États-Unis, qualifiant d’ailleurs le  XXe siècle de « siècle américain », analysant tant les tentatives d’une laïcisation des pays du Machrek que les problèmes de suprématie maritime, ou encore des champs de force qui apparaissent soit de pays de la « vieille Europe », dont la France et l'Allemagne sont les piliers, que des pays comme la Chine, le Japon,  l’Asie du sud-Est, le Brésil ou des émergences d’états africains, sans oublier Turquie, Iran ou Irak.

Composé de cinq grands chapitres qui nous permettent de découvrir des notions du passé -historiques, économiques, sociales, mais aussi du présent et futur, l’auteur trace comme une ligne du temps. D’une grande pédagogie et d’une lecture facile, l’auteur nous conduit de pays en continents : l’Europe dans tous ses États, France et Russie pour un retour de la « bonne alliance », Empire du milieu, Amérique en crise, nouvelles centralités en gestation du Moyen Orient.

Des pays qui agissent et réagissent entre eux, comme des principaux acteurs de la tectonique des plaques, à la fois à origine, moteur, avec ou sans convergences. Si le visage de notre planète Terre n'a cessé de changer depuis sa formation, force est de constater que, d’un point de vue géopolitique, tout va plus vite et s’accélère, dont la résultante pourrait être une collision. Malgré une immense réconciliation abordée en conclusion entre Israël et l’Arabie Saoudite, avec la notion de « Lieux saints ».

Alexandre Adler, avec le trait de plume que nous lui connaissons, sublime l’histoire en distinguant causes et finalités. Il nous fait vivre aussi les influences et décisions de grands hommes tels que Churchill, de Gaulle, Mandela, Gorbatchev, Trump, Luther King, etc. Et nous livrer ses clés d’analyse et de compréhension des enjeux stratégiques contemporains, dans notre société en perpétuelle mutation.

Qui dit révélation dit secret. L’auteur, messager des révélations, est un visionnaire à sa façon qui a vu « le ciel ouvert ». Avec fidélité et vérité, Alexandre Adler, a le mérite de nous ouvrir les yeux !

Yonnel Ghernaouti