La Franc-maçonnerie swedenborgienne

La Franc-maçonnerie swedenborgienne

Serge Caillet Les Éditions de la Tarente, 2015, 213 pages, 25€

Qui est Emanuel Swedenborg ?

De nationalité suédoise, Emanuel Svedberg, ou Swedberg (Stockholm, le 29.01.1688- Londres, le 29.03.1772), devenu officiellement après son anoblissement Emanuel Swedenborg, était un scientifique, théologien et philosophe du XVIIIe siècle. Dans la première partie de sa vie, il fut un scientifique et un inventeur prolifique, ce qui lui valut alors dans certains cercles, le surnom de Léonard de Vinci du Nord ou encore d’Aristote de Suède. À l'âge de cinquante-six ans, il déclara être entré dans une phase spirituelle de sa vie et dit ensuite avoir des rêves et des visions mystiques dans lesquels il discutait avec des anges et des esprits, voire avec Dieu et Jésus-Christ, et visitait le Paradis et l'Enfer.

Serge Caillet nous propose, dans cet ouvrage, l'édition des trois degrés de la Franc-maçonnerie swedenborgienne avec une étude liminaire sur son histoire.

La première partie est donc consacrée à l’approfondissement des différents courants de pensée ou systèmes maçonniques que sont, d’Europe en Amérique, Dom Pernéty et les Illuminés d’Avignon, Martines de Pasqually et les martinistes, Benedict Chastanier et les Illuminés théosophes, MacLeod Moore et la Grande Loge canadienne..

Mais aussi ceux d’Amérique en Europe, avec une analyse de John Yarker et la Grande Loge swedenborgienne d’Angleterre, de Papus et le fameux Temple INRI n° 14, puis des personnalités comme Henri-Charles Détré, dit Teder (1855-1918), martiniste, occultiste et franc-maçon français, Blanchard, Bricaud, Sémélas et Lagrèze.

Dans une seconde partie, Serge Caillet s’attache à un décryptage des rituels swedenborgiens.

De l’Illuminé franc-maçon ou Frère vert dont le diplôme  de « Maître Illuminé » ou « Frère vert », circa 1906, illustre la première de couverture, au Sublime franc-maçon ou Frère bleu, pour se conclure sur l’étude du  Parfait franc-maçon ou Frère rouge. Cette divulgation est extrêmement passionnante. Ayant participé au grand mouvement occultiste de la Belle Epoque, le rite swedenborgien, publié pour la première fois en langue française, comblera le curieux de nature  qui y trouvera son salaire.

Pour les bibliophiles, notons un tirage limité à 100 exemplaires reliés, dos toilé et couverture rigide pelliculée mat, sur papier Fabriano Palatina 120 grammes (59€) et une édition classique numérotée et éditée à 300 exemplaires (25€).

Sur le site des Éditions de la Tarente le sommaire et l’introduction de l’ouvrage sont téléchargeables :

https://latarente.com/fragments-maconniques/123-la-franc-maconnerie-swedenborgienne-9782916280240.html

 

Né à Die, dans la Drôme, le 24 juin 1962, Serge Caillet a passé son enfance dans un hameau de montagne. Adolescent, il découvre l'œuvre de Jacques Bergier (1912-1978 ingénieur chimiste, journaliste et écrivain, qui a contribué à la promotion du paranormal, notamment par le biais de son livre Le Matin des magiciens, écrit en collaboration avec Louis Pauwels, puis à travers le mouvement du réalisme fantastique relayé par la revue Planète

Serge Caillet s'intéresse notamment à l'alchimie, puis rencontre peu après Robert Amadou qui l'introduit dans la « carrière » gnostique.

Depuis l'âge de 18 ans, il étudie l'histoire de l'occultisme et les sciences traditionnelles, auxquelles il a consacré plusieurs livres et de nombreux articles. Il collabore actuellement à différentes revues, dont Renaissance traditionnelle, et dirige une collection aux Editions Dervy.

Il est rattaché à l'Eglise orthodoxe. A titre personnel, il privilégie la tradition martiniste, sous différentes formes. Il fonde, en 1990,  

L'Institut Eléazar, dont le président d'honneur est Robert Amadou n'est pas un ordre initiatique, mais une école de martinisme. Il ne se substitue donc pas aux nombreux ordres martinistes, ni à l'Ordre des chevaliers maçons élus coëns de l'Univers, ni au Rite écossais rectifié, dont la vocation est proprement initiatique. Mais il transmet l'enseignement de Martines de Pasqually et de Louis-Claude de Saint-Martin, principalement sous forme de cours par correspondance, en aidant personnellement chaque étudiant dans cet apprentissage difficile. Pour en savoir plus : http://www.institut-eleazar.fr/

Nous vous invitons aussi à consulter son blog « Serge Caillet - Bloc-notes d'un historien de l'occultisme » : sergecaillet.blogspot.com/

Parmi toutes les collections des Éditions de la Tarente, relevons que celles des FRAGMENTS (Fragments de la Tradition, Fragments des Religions, Fragments Gnostiques, Fragments Maçonniques, Fragments Martinistes) retiennent toute notre attention.