N° 53 FOI ET RITUELS DE RÉGÉNÉRATION – DE L’INTANGIBILITÉ

Legende :Cahier N° 53
Legende :Cahier N° 53

Le vice-ignorance et la vertu-connaissance sont à la base de la démarche de renaissance maçonnique de l’homme.

- Dante au vitriol – Rituel de l’amour et de la mort selon les Fidèles d’Amour (Bruno PINCHARD) : Il est impossible de se hausser au niveau de la Lumière sans s’enfoncer dans l’obscurité. Sinuant au milieu de significations poétiques, le chemin de Dante devient prophétique en interrogeant le mystère du salut.

- Le Bouddhisme, l’Hermétisme, les trois mondes et la claire lumière (Jean-Pierre SCHNETZLER) : la bi-partition âme-corps est à la base de tous les dualismes. L’Hermétisme et le Bouddhisme, imaginant un triple plan d’existence pour l’homme, s’efforcent de reconstituer une unité abandonnée. Hermès et Bouddha ont la même volonté de dépasser la pensée dualiste, par fidélité à l’insolubilité du Dieu créateur en elle.

- Le Phénix et le feu régénérateur (Alexandre DANEMANS) : le phénix combat ce qui dissout et ce qui se dissout. Son cycle de vie est alchimique par consumption ignée précédant une naissance nouvelle.

- Vices et Vertus (Gérard WININGER) : en Maçonnerie, le partage se fonde sur la transcendance. L’apparent dualisme – noir/blanc du pavé mosaïque – est en réalité une mise sous tension. Mais cette tension s’accompagne d’une solitude de l’Initié. 

- Le Rituel est-il intangible ? La chemin de croix (Guy-Serge DENYS) : la différenciation des rites ne contredit pas l’unicité de la démarche maçonnique de tradition. L’évolution du chemin de croix de l’église catholique ne l’empêche pas d’être fidèle au rite de sacrifice.

-   Quelques caractéristiques spirituelles et cérémonielles du R.E.R (Alexandre DANEMANS) : le principe originel de déchéance de l’homme, commun à beaucoup de traditions, n’est pas celui de la Maçonnerie Traditionnelle Régulière, qui mise sur la perfectibilité de l’homme dans la mesure où il a la Perfection en lui.

- La rédemption universelle : une thérapie spirituelle (Jean-François BERGERETTI) : dans le contexte de la déchirure originelle de l’homme, son projet de rédemption s’inscrit au rang de mythe initiatique. Du coma les yeux grand ouverts de la vie il doit se réveiller à l’Esprit.

- Mevlâna et la danse des Soufis (Mehmet SARAN) : Mevlâna de Balkh (XIIIe siècle) est l’initiateur d’une philosophie incitant à « se dégager des apparences ». La cérémonie de Semâ, voyage mystique du derviche, est une approche de l’amour universel par abandon du moi.

- Associations des métiers du bâtiment et Franc-Maçonnerie (Kaï HOFFMEISTER) : regroupées en « Guildes » (Moyen-Âge) ou en « Hanses » (Allemagne), les corporations de métiers ont créé un compagnonnage historique d’où est partiellement issue la Franc-Maçonnerie.

 


SOMMAIRE du n°53

Le bouddhisme, l'hermétisme, les trois mondes et la Claire Lumière
par Schnezler Jean-Pierre

Le Phénix et le feu régénérateur
par Danemans Alexandre

Vices et vertus
par Wininger Gérard

Le rituel est-il intangible ? Le Chemin de Croix
par Denys Guy Serge

Caractéristiques spirituelles et cérémonielles du RER
par Douénias Alexandre

La Rédemption universelle : une thérapie spirituelle
par Bergeretti Jean-François

Mevlâna et la danse des Soufis
par Saran Mehmet

Association des Métiers du Bâtiment et Franc-Maçonnerie
par Hoffmeister Kaï

Les cinq voyages du Compagnon
par Huglo Christian

Le Tableau de Loge et les Tarots
par Noséda Jacques