N° 32 RENAISSANCE SPIRITUELLE

Legende :Cahier N° 32
Legende :Cahier N° 32

Etre et Temps : l’ouvrage de Martin Heidegger « Etre et Temps « (1927) insiste sur les deux concepts coïncidant avec l’architecture cachée de la Renaissance Spirituelle, objet de la recherche maçonnique - l’un, où l’être permanent se donne à penser comme sa propre histoire, et l’autre, où l’être se manifeste et se projette en communiquant par l’herméneutique de la parole -.

- Les romans de Jules Verne, une œuvre initiatique : c’est l’imaginaire et non la scientificité qui est l’essentiel dans l’œuvre de Jules Verne et ses romans, en apparence anodins, sont dans la lignée de la grande quête du Graal. Dans le roman initiatique, le héros subit des épreuves, qui ont un sens symbolique, celui d’une mort et d’une renaissance à la suite d’une transmutation, au sens alchimique du terme.

- La Tolérance : elle est une valeur morale essentielle dans le monde occidental et capitale pour les Francs-Maçons mais elle ne figure pas dans la liste des vertus théologales et cardinales. C’est avec Luther et la Réforme que va se poser le problème de l’intolérance et, par suite, celui de la tolérance.

- Aperçu chez les traditions celtiques : on ne peut nier certaines origines celtiques dans le décor et le rituel maçonniques car il y a bien deux courants dans les rites initiatiques soli-lunaires, celui héritier du méditerranéen et celui héritier du monde celte. Seule la maçonnerie de rite écossais les unifie. 

- Les compagnons passants tailleurs de pierre d’Avignon : les ouvriers tailleurs de pierre, qui ont joué un grand rôle dans l’ancien compagnonnage, prétendaient que leur Devoir remontait à Salomon. Les Compagnons aimaient aussi utiliser le langage animalier avec, par exemple, la légende des « loups » appelée aussi « légende d’Osiris ».

- La pensée de Teilhard de Chardin (avatar de la tradition celtique et réponse aux interrogations du monde actuel) : Teilhard de Chardin a tenté de réconcilier la pensée scientifique et la spiritualité. Au Moyen-âge, la symbiose entre la connaissance et la foi était naturelle, alors qu’à notre époque est apparue la dichotomie, héritée du rationalisme du XIXe siècle entre science et spiritualité. La matière est en état de genèse perpétuelle et, historiquement parlant, l’Etoffe de l’Univers va toujours en se concentrant : c’est la grande loi biologique de la « Complexification ».


 
SOMMAIRE du n°32

Les romans de Jules Verne, une œuvre initiatique
par Vierne Simone

La tolérance
par Lévy Jean-Bernard

Aperçus sur les traditions celtiques
par Bezman Dov

Les Compagnons Passants Tailleurs de Pierre d'Avignon
par Blondel Jean-François

Qui était Jean ?
par Tresmontant Claude

La pensée de Teilhard de Chardin, avatar de la tradition celtique
par Faugère Jean-François

Dieu créateur, GADLU et physique mathématique
par Lutfalla Jacques

Les statuts de la société des philosophes inconnus
par Legouas Jean-Yves