Arthur Groussier, le franc-maçon réformiste

Legende :
Legende :

Arthur Groussier, le franc-maçon réformiste

Denis Lefebvre

Conform éditions, Coll. Pollen maçonnique, n°7, 2016, 99 pages, 10€

Denis Lefebvre retrace la vie de ce célèbre maçon qu’est Arthur Groussier, illustre personne de la Franc-maçonnerie française, à travers quatre domaines : « l’homme politique », « le franc-maçon », « le temps des épreuves » et « les dernières années »

Figure de proue du Grand Orient de France et père du Code du travail, Arthur Groussier, initié le 29 mai 1885, par la Loge L’Émancipation est passé Compagnon en février 1886 et Maître en novembre 1886. En novembre 1892, il s’affilie à la Loge Bienfaisance et Progrès, dont il futlongtemps le Vénérable. Il a fréquenté les temples maçonniques pendant 72 ans, jusqu'à son décès en 1957, à l'âge de 94 ans.

Dans les esprits et dans les actes, il est député réformiste au quotidien. Son "Grand Œuvre" est bien sûr la mise en place du Code du Travail, qu’il a préparé pendant de longues années, en liaison avec le Grand Orient et dans lequel sont rassemblés tous les textes qui assurent la protection légale des travailleurs.

Il fut également un Grand Maître emblématique du Grand Orient de France de l'entre-deux-guerres. Il est un pionnier de la préservation du patrimoine culturel de la Franc-maçonnerie en enrichissant le musée et en effectuant un travail en profondeur sur les archives et la bibliothèque.

Arthur Groussier insuffle aussi une nouvelle réforme du Rite Français. Il est le maître d’œuvre d'un changement de cap : il s'agit d'une volonté de régénération du Rite, après une quantité de rajouts et de suppressions qui l'avaient rendu à peu près illisible.

Le « Rite français, dit Groussier » est souvent considéré comme le rite maçonnique le plus « laïc ». Il est le rite de référence et administratif de toutes les Loges du Grand Orient de France.

En annexe, nous avons sa courageuse lettre adressée au Maréchal Pétain le 7 août 1940.

Cette biographie rend ses lettres de noblesse à un homme peu et mal connu.

Né le 10 décembre 1953 à Arras (Pas-de-Calais), Denis Lefebvre est journaliste, historien. Militant socialiste depuis 1973, il est Président du centre Guy-Mollet (depuis 1996) et puis Secrétaire général de l'OURS, Office universitaire de recherche socialiste (depuis 1992). Actuellement journaliste professionnel et, rédacteur en chef des publications de l'OURS. Ancien rédacteur en chef de la revue Chroniques d'Histoire Maçonnique (CHM), il collabore régulièrement aux publications suivantes : Gavroche, Communes de France, Historia, La Chaîne d’Union, Humanisme, L’Idée libre, etc. Il est aussi le fondateur et directeur de la collection l'Encyclopédie du socialisme, créée en 2003 (30 titres parus à ce jour). Depuis plusieurs années, il apparaît comme un historien du socialisme et de la Franc-maçonnerie, pour la fin du XIXe siècle et le XXe siècle, y consacrant de nombreux travaux (ouvrages et articles) et prononçant de nombreuses conférences à travers la France. Son Blog permet d’en savoir plus : http://www.denislefebvre.fr/