La première croisade L’appel de l’Orient de Peter Frankopan

La première croisade

L’appel de l’Orient

Peter Frankopan

Les Belles Lettres, 2019, 352 pages, 24,90 €

Si dans nos souvenirs d’enfance les anciennes cartes scolaires murales Vidal Lablache nous montraient, en leurs centres, notre bonne vieille Gaule, force est de reconnaître que Peter Frankopan place, lui, Constantinople, installée sur la Corne d’Or, nouvelle Rome et qui deviendra progressivement une véritable capitale chrétienne, au centre même de ce qu’il est convenu d’appeler la première croisade. Le mot « croisade » désigne usuellement huit expéditions militaires dirigées par les chrétiens d'Occident contre les musulmans, de 1095 à 1270.

Initialement publié en 2012, The First Crusade : The Call from the East (Bodley Head et Harvard University Press), offre avec cette traduction de Pascale Haas, une prise de connaissance, dans la langue de Molière, des sources grecques, arméniennes, arabes et même syriaques, trop souvent négligées, voire ignorées, présentant ainsi une nouvelle histoire de l'un des événements les plus connus du Moyen Âge.

Peter Frankopan nous donne donc à « repenser les origines et les causes de la première croisade pour une génération ».

En effet, en 1095, un projet appela Eudes de Châtillon (1042-1099), 159e pape de l’Église catholique sous le nom d'Urbain II (1088-1099) dans cette même France, où déjà avait éclaté le dessein de la première croisade, prémisse de ces « voyages vers la Terre sainte ». L'éloquence d'Urbain acheva, au concile de Clermont, le 27 novembre 1095, ce que les inspirations du religieux Pierre l'Ermite (1053-c.1115) avaient si glorieusement commencé. Le chef suprême de la religion eut promis l'absolution des péchés et béni les armes de tous.

L’ouvrage s’achève en nous proposant des lectures complémentaires, par thématique, plus riche qu’une simple bibliographie. Cinq cartes N&B, au tout début, nous font revivre ce périple. Pour bien comprendre tous les tenants et aboutissants de cette première expédition militaire qui se met en marche après trois années de préparation, avec pas moins de 150 000 croisés, eu égard à la croix qu'ils cousent sur leur épaule gauche.

Peter Frankopan est historien et professeur à l’université d’Oxford, où il dirige le centre de recherches byzantines. Il travaille sur l'histoire de la Méditerranée, de la Russie, du Moyen-Orient, de la Perse/Iran, de l'Asie centrale et au-delà, et sur les relations entre le christianisme et l'islam. Il est également spécialisé dans la littérature grecque médiévale et a traduit l'Alexiade (Penguin Classics, 2009). Également enseignant aux universités de Yale, Harvard, Princeton et Cambridge, il est l’auteur du best-seller Les Routes de la soie (Nevicata, 2017). En 2019, Il remporte le prix des sciences humaines de la Fondation Carical.

Yonnel Ghernaouti

Legende :La première croisade

La première croisade