Les Francs-Maçons et la Mer De la Loge au Quai

Officiers de marine, armateurs des grands ports qui activèrent le commerce international, explorateurs de renom ou simples marins : nombreux furent initiés à la Franc-maçonnerie, dans les loges portuaires notamment. Dès la naissance de cette forme de sociabilité, la place de choix qu’occupent les grandes puissances maritimes dans l’émergence du fait maçonnique, à Londres (1717), à Rotterdam (1721) et à Paris (1725) a facilité les affinités profondes qui lient « la Loge et le Quai ». Elles ont été consolidées par la nature même du projet maçonnique. En proposant d’associer fonctions spéculatives et festive, en plaçant la Mort au cœur de l’Initiation et en faisant de l’entraide l’expression concrète de la Fraternité, la Franc-maçonnerie développe en effet un cadre de vie associative qui attire particulièrement des hommes affrontant les contraintes et les risques propres aux métiers maritimes.

Conçue comme un voyage, cette exposition est bien sûr l’occasion de suivre le parcours de francs-maçons qui ont tôt compris l’opportunité offerte par la loge portuaire pour répandre la lumière. Elle est aussi le moyen de se familiariser avec le quotidien de ces ateliers des littoraux ayant essaimé sur les deux rives de l’Atlantique, dans les ports de la Méditerranée, et avec la forte diffusion du fait maçonnique dans le monde colonial, dans l’océan Indien et dans l’Océan Pacifique.

De Louis de Ravenel à Étienne Morin en passant par le Bailli de Suffren et Thomas Dunckerley. Des documents de la loge l’Union Parfaite à la création de l’Anglaise en passant par Saint-Jean d’Écosse. De l’Île de France à l’Île de la Tortue en passant par La Rochelle, Toulon, Brest, Saint-Pierre. Des « pavillons maçonniques » aux bijoux de ponton, aux noix de coco décorées, au rostre d’espadon monté en sabre. Sans oublier, la place de la Maçonnerie maritime et Espagne, notre Pourvoyeuse de sortie et le héros du moment, Gilbert du Motier de La Fayette… Tout invite au voyage.

Exposition en collaboration avec le Musée national du Château de Versailles, le Musée national de la Marine, Musée de l’Armée, Musée de Fécamp, Musée de Gijon, l’Association La route des tonneaux et des canons, la Robert Livingston Masonic Librairy et les archives départementales des Pyrénées Orientales. (Source : GODF)

Le commissaire de l’exposition est le très sérieux M. Eric Saunier, enseignant-chercheur, maître de conférences en Histoire Moderne - Université du Havre. Nous lui devons, sous sa direction,  L’Encyclopédie de la franc-maçonnerie (Hachette, 3e édition, 2008 982 pages).

Un très beau catalogue couleur est, pour l’occasion, proposée  aux visiteurs (52 pages, 10€). Pour en savoir plus : http://www.museefm.org/

Exposition du 24 avril au 24 octobre 2015

Le musée de la franc-maçonnerie (Grand Orient de France, 16 rue Cadet 75009 PARIS) possède l'appellation « Musée de France » délivrée par le ministère de la Culture.

 

Legende :