Rabelais, un humanisme dévoilé

Rabelais, un humanisme dévoilé

Du 15 avril au 5 novembre 2017 - Écomusée de Véron - Indre-et-Loire

 

L’écomusée de Véron propose un travail de recherche, d’interprétation et de scénographie réalisé dans les expositions, qui invite à découvrir et à comprendre le territoire du val de Vienne. Les objets, les collections archéologiques, ethnologiques et historiques présentés témoignent d’une histoire, d’un patrimoine riche et permettent de proposer une exposition inédite chaque année.

Qui se cache derrière l'effigie de Rabelais que nous aimons tant nous approprier en Chinonais ? Qui est cet homme tantôt moine, médecin, écrivain, et toujours philosophe ? Un humaniste ?

Venez découvrir l'univers passionnant de cet homme de la Renaissance à l'insatiable curiosité. L'exposition se présente comme un voyage. Remontez le temps à la période de la Renaissance et découvrez l'âge d'or de l'humanisme. Prolongez le voyage dans l'univers symbolique d'une œuvre foisonnante qu'il vous reste à décrypter.

Explorez l’actualité de la pensée de ce philosophe chinonais et revivez les faits et prouesses des géants au cœur de notre territoire !

En 2017, pourquoi Rabelais est à l'honneur ?

Aujourd'hui, organiser des événements culturels où les individus se retrouvent, découvrent et partagent est nécessaire. Et qui d’autre que François Rabelais, homme aussi truculent qu’emblématique, humaniste et libre, qui mieux que lui peut fédérer cette volonté affichée !

D’avril à novembre 2017, l’année est dédiée à François Rabelais : chacune des 18 communes de la collectivité propose au moins un spectacle. Une programmation ambitieuse et populaire vous est proposée : beaucoup de ces rendez-vous sont gratuits.

Retrouvez le programme complet à l'écomusée & www.rabelais-chinon.fr

L'exposition « Rabelais, un humanisme dévoilé » a été réalisée avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Centre-Val-de-Loire, le Conseil Départemental d'Indre-et-Loire, la Bibliothèque Nationale de France, l'Agence Photographique de la Réunion des Musées Nationaux, l'Université de Tours, l'Association Pour l'Ecomusée du Véron, l'Association des Bateliers Ligériens.

Les collections présentées proviennent de prêts de musées, d'associations et de particuliers :

Musée des Beaux-Arts de la ville d'Angers, Musée des Beaux-Arts la ville de Dijon, Archives Municipales de la Ville de Lyon, Musée des Hospices Civils de la ville de Lyon, Musée de l'Hospice Saint Roch d'Issoudun, Société Archéologique de Touraine, Carroi-Musée de Chinon

Musée Rabelais - La Devinière, Association des amis de Rabelais et de la Devinière, Bernard Duchesne, Angèle Richard de Latour.

La scénographie de l'exposition est réalisée par Hélène Charron, scénographe et architecte à Nantes.

Les manifestations autour de l'exposition :

https://www.ecomusee-veron.fr/expositions/rabelais-un-humanisme-d%C3%A9voil%C3%A9/manifs-expo-rabelais/

Le programme scolaire primaire et secondaire 2016-2017, art, patrimoine et archéologie

file:///C:/Users/cbcs3/Downloads/Programme%20scolaires%202016-2017%20%C3%A9comus%C3%A9e%20du%20v%C3%A9ron.pdf

Le dossier de presse :

file:///C:/Users/cbcs3/Downloads/Communiqu%C3%A9%20expo%20RABELAIS%20-%20Ecomus%C3%A9e%20du%20V%C3%A9ron%202017.pdf

Informations pratiques

Adresse : 

Écomusée du Véron

80, route de Candes

37420 Savigny-en-Véron

02 47 58 09 05 - [email protected]

Horaires 2017 :

Du 15 avril au 31 mai et du 1er octobre au 5 novembre

10h – 12h30 / 14h – 18h. Ouvert uniquement l’après-midi les week-ends et jours fériés.

Du 1er juin au 30 septembre

10h – 12h30 / 14h – 18h. Ouverture jusqu’à 19h les week-ends et jours fériés.

Tarifs 2017 :

Plein tarif : 4,00 €

Tarif réduit : 2,50 € (personne handicapée, enfant de 6 à 18 ans, étudiant, demandeur d'emploi, etc…)

Forfait famille : 11,00 € (2 adultes + 2 enfants et +)

Enfant - de 6 ans : gratuit

 Pour en savoir plus : https://www.ecomusee-veron.fr/infos-pratiques/

Rabelais, retour sur sa vie et son œuvre :

François Rabelais (1494-v.1553), sa biographie :

- 1494 : naissance à la métairie de « la Devinière » de François Rabelais, fils d’Antoine Rabelais, avocat à Chinon.

- 1511-1518 : Rabelais est novice chez les franciscains, près d’Angers.

- 1519 : il entre au couvent franciscain du Puy-Saint-Martin à Fontenay-le-Comte.

- 1521-1524 : il se passionne pour le grec, fréquente un groupe d’humanistes et entretient une correspondance en latin et en grec avec Guillaume Budé. Il étudie le droit. On lui retire ses livres de grec sur ordre de la Sorbonne, qui interdit l’étude de l’Écriture dans les textes originaux.

- 1525 : Rabelais obtient du pape l’autorisation de passer dans l’ordre des Bénédictins dont les règles sont moins strictes et le milieu plus ouvert.

- 1528-1530 : au cours de ses nombreux déplacements, il fréquente les universités de Bordeaux, Toulouse, Orléans, Paris où il séjourne et prend l’habit de prêtre séculier.

- 1530 : il s’inscrit à la faculté de médecine de Montpellier, où il est reçu bachelier la même année. La médecine englobe alors diverses disciplines : l’anatomie, la physiologie, la physique et l’histoire naturelle. Il est chargé d’un cours et commente dans le texte Hippocrate et Galien.

- 1532 : il est nommé médecin de l’Hôtel-Dieu de Lyon. Il publie, sous le pseudonyme d’Alcofribas Nasier, Pantagruel.

- 1533 : Pantagruel est condamné par la Sorbonne. Sa réputation de médecin lui vaut la protection de l’évêque de Paris, Jean Du Bellay, futur cardinal.

- 1534 : de janvier à mai, il accompagne Jean Du Bellay à Rome. À l’automne, il publie Gargantua.

- 1535-1536 : second voyage à Rome, au cours duquel il obtient du pape son absolution pour avoir quitté le froc bénédictin.

- 1536 : il passe à Montpellier la licence et le doctorat ; il va alors devenir l’un des premiers médecins du royaume, enseignant et exerçant la médecine à travers la France. Il explique Hippocrate dans le texte grec et pratique des dissections de cadavres, méthode d’observation encore peu pratiquée à l’époque.

- 1543 : la Sorbonne condamne à nouveau Gargantua et Pantagruel. Rabelais est « maître des requêtes du Roi ».

- 1545 : il obtient un privilège de François Ier pour imprimer librement ses livres pendant dix ans.

- 1546 : Parution du Tiers Livre, où Rabelais a renoncé à la satire religieuse et aux violentes attaques contre la Sorbonne, qui condamne cependant l’ouvrage. Rabelais se réfugie à Metz, où il devient médecin de la ville.

- 1547 : mort de François Ier.

- 1550 : Rabelais obtient du roi Henri II un privilège pour la réimpression de ses ouvrages.

- 1551 : le cardinal Du Bellay lui fait attribuer la cure de St-Martin de Meudon, dont il peut toucher le bénéfice sans y séjourner complètement.

- 1552 : Parution du Quart Livre, immédiatement condamné par le Parlement.

- 1553 : mort de Rabelais à Paris.

Ses idées religieuses :

Rabelais est un fervent partisan de l’« Évangélisme ». Ce mouvement humaniste veut épurer la religion catholique et s’oppose aux ambitions temporelles des papes. Il proclame la nécessité de prendre l’Écriture comme seul fondement du christianisme et d’abandonner les institutions créées par les hommes. Pour ce faire, il faut étudier l’Écriture dans le texte original et procéder éventuellement à de nouvelles traductions et interprétations. Il défend l’idée d’une morale plus conforme aux exigences de la nature et de la vie, mais reposant sur la foi religieuse.

Ses idées pédagogiques :

Rabelais propose un système d’éducation nouveau qui prodigue un savoir encyclopédique : c’est la variété qui stimule l’appétit de savoir. Il rêve d’une connaissance universelle et totale. L’éducation doit former autant le corps que l’esprit. Les exercices physiques ont une large place dans son programme éducatif. Il préconise l’apprentissage des langues anciennes (le grec était interdit à la Sorbonne) pour aborder les textes bibliques. Il critique l’enseignement purement livresque et laisse une grande part à la pratique et à l’expérimentation. Ses méthodes pédagogiques sont basées sur l’apprentissage dans la joie : on n’apprend bien qu’en se distrayant.

Ses idées juridiques :

Rabelais prône le retour au droit romain et la limitation du droit ecclésiastique.

Ses idées pacifistes :

Il déclare que « le bon prince doit être pacifique » et doit faire passer les intérêts du peuple avant tout. Rabelais réalise la transition entre deux époques : s’il est encore un homme du Moyen Âge qui aime la liesse et la farce, il est aussi un contemporain de la Renaissance, humaniste savant, médecin féru de grec et partisan du retour à la nature. À travers lui, le Moyen Âge et la Renaissance, loin de s’opposer, découlent harmonieusement l’un de l’autre.

Ses œuvres principales :

- Les horribles et espoventables faictz et prouesses du très renommé Pantagruel Roy des Dipsodes, filz du Grand Géant Gargantua, composez nouvellement par maistre Alcofribas Nasier (1532),

- La vie très horrifique du grand Gargantua, père de Pantagruel (1534),

- Le Tiers Livre (1546),

- Le Quart Livre (1548-1552),

- Le Cinquième Livre, paru en 1564, dont l’attribution à Rabelais demeure incertaine.

Sources : http://classes.bnf.fr/dossitsm/b-rabela.htm

YG

 

 

Legende :Rabelais

Rabelais