Entre Arles et Rome, les reliques de saint Césaire, trésors de la Gaule paléochrétienne

Entre Arles et Rome, les reliques de saint Césaire, trésors de la Gaule paléochrétienne

Du 24 mars au 25 juin 2017 - musée Pio Cristiano - Vatican

 

L’exposition intitulée « Entre Arles et Rome, les reliques de saint Césaire, trésors de la Gaule paléochrétienne », se tient au Vatican, du 24 mars au 25 juin 2017, dans le musée Pio Cristiano. La collection des reliques de saint Césaire (470-542), évêque d’Arles, présentera les vêtements liturgiques les plus anciens de l’Occident chrétien.

Césaire est né en 470 en Bourgogne, à Chalon-sur-Saône, dans une famille catholique de vieille souche gallo-romaine. A dix-huit ans, il se fait tonsurer et entre au service de son évêque. Deux ans plus tard, il se retire dans le monastère de Lérins où il restera près de dix ans, acquérant une solide formation. Envoyé à Arles pour se faire soigner, il y rencontre le rhéteur africain Julien Pomère. L’évêque d’Arles, Eone, son parent, l’ordonne prêtre et le nomme abbé d’un monastère. En 502, il est élu pour succéder à Eone.

C’est dans une ville importante du royaume wisigoth qu’arrive Césaire en 499 mais, quand il devient évêque d’Arles en 502, son origine burgonde le rend suspect auprès des autorités wisigothes, ariennes. Exilé à Bordeaux en 505 par les Wisigoths, menacé par une émeute soulevée contre lui dans Arles assiégée par les Burgondes en 508, victime plus tard de lourdes accusations, Césaire devra comparaître comme prévenu devant Théodoric à Ravenne. Mais le roi lui accorda un non-lieu et le combla de cadeaux qui furent aussitôt dépensés pour le rachat des captifs, en particulier toute la population d’Orange.

Il n’existait alors en Gaule qu’un seul monastère féminin, à Marseille. C’est là que Césaire envoie sa sœur Césarie avant de lui confier la communauté de moniales qu’il fonde en 512 dans le quartier de l’Hauture, à Arles.

En 513, le pape Symmaque lui accorde le privilège de porter le pallium, le confirmant dans sa charge de vicaire du Saint Siège pour l’Espagne et les Gaules. Césaire organisa alors des conciles, à Arles en 524, à Carpentras en 527, à Orange en 529, à Vaison en 529 et Marseille en 533, où furent prises d’importantes décisions en faveur des paroisses et de la formation du clergé. Césaire étendit aux prêtres le privilège de la prédication jusqu’alors réservée aux évêques, et s’employa à composer des recueils d’homélies, inspirées de saint Augustin et saint Ambroise, consacrant un soin particulier à leurs reproduction et diffusion.

Prédicateur réputé, dont il nous reste aujourd’hui 238 sermons touchant à tous les aspects de la vie chrétienne, Césaire est aussi un théologien et un législateur qui a le souci de fixer par écrit la tradition. Il s’éteint en 542 à l’âge de 72 ans, après un épiscopat de 39 ans. Ses reliques et ses sermons portent tous les symboles spirituels et politiques de leur époque en même temps que l’expression de la simplicité de vie de cet évêque.

En savoir plus : http://www.arles-info.fr/2017/02/03/les-reliques-de-saint-cesaire-vont-etre-exposees-au-vatican/

Le musée Pio Cristiano

Le musée Pio Cristiano est l'un des musées du Vatican. Ce musée est consacré aux collections d'œuvres d'art de l'époque paléochrétienne et des premiers temps de l'Église, notamment celles trouvées dans les catacombes romaines.

Le musée a été fondé par le pape Pie IX en 1854 et se trouvait au début au palais du Latran. Le pape Jean XXIII a transféré en 1963 ses collections au Vatican, qui ont été ouvertes au public  le 15 juin 1970, sous le pontificat de Paul VI.

Adresse : Viale Vaticano, Vatican

Legende :saint Césaire

saint Césaire