Viollet-le-Duc, les visions d'un architecte

À l’occasion du 200e anniversaire de la naissance d’Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879), cette exposition rétrospective présente l’œuvre singulière de ce grand architecte, théoricien et restaurateur, fondateur du musée de Sculpture comparée dont le musée des Monuments français est l’héritier.

Cette exposition a eu lieu à la Cité de l'architecture et du patrimoine. Depuis 1882, un musée d’un nouveau type avait investi la colline de Chaillot, à l’initiative de l’architecte. En toute logique, hommage lui fut rendu, du jeudi 20 novembre 2014 au lundi 9 mars 2015.

Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc est un architecte français né le 27 janvier 1814 à Paris et mort le 17 septembre 1879 à Lausanne. Il est connu auprès du grand public pour ses restaurations de constructions médiévales.

Eugène Viollet-le-Duc est l’un des rares architectes du XIXe siècle dont la mort n’ait pas éteint la célébrité mais l’ait au contraire affirmée. Malgré des polémiques, ses travaux de restauration et son œuvre font toujours référence pour les professionnels de l’architecture et son génie a marqué l’histoire de l’art et de l’architecture du Moyen Âge. Longtemps, les historiens se sont attachés à mettre en perspective sa science archéologique, sa doctrine en matière de restauration et son activité au service du patrimoine. À partir des années 1970, les idées qu’il avait exprimées en matière de création architecturale furent à leur tour objet d’étude et de controverses. 

Aujourd’hui, trente ans après la dernière  exposition monographique qui lui fut consacrée à Paris, ce sont les aspects les moins connus et les plus inattendus de cet artiste aux talents multiples qui sont présentés au public, pour témoigner de la richesse et de la complexité de sa personnalité. On connaît le caractère rationnel de sa démarche : il est question ici de souligner son côté visionnaire. Il s’agit, en d’autres termes, d’illustrer l’intimité qui existe entre le système positiviste qu’il incarne et ses délires romantiques, sources mêmes de son génie. Surgit peu à peu une personnalité étrange et complexe, hyperactive et féconde, mobilisant un savoir encyclopédique au service d’un projet politique tout autant qu’esthétique. Une figure majeure du XIXe siècle français.

Source : http://www.citechaillot.fr/fr/expositions/expositions_temporaires/25622-viollet-le-duc_les_visions_dun_architecte.html

Une remarquable exposition divisée en sept temps forts :

1. Un homme dans son temps, 2. Le romantisme et les voyages en France - Le voyage en Italie,

3. Sur le chantier de la Sainte-Chapelle, 4. L’architecture un organisme vivant, 5. La restauration de Notre-Dame de Paris, 6. Comprendre le moyen-âge pour être de son temps, 7. Une pédagogie infatigable - Le musée de sculpture comparée.

Legende :