Le 12 avril à 20h. De Dostoeivski aux djihadistes.
L’archéologie du nihilisme.
conférence ouverte au public

Notre époque est-elle encore habitée par le nihilisme ? Un mot terrible auquel nous-nous étions presque habitués dans le ronron des histoires ou théories du passé. Un mot qui ressurgit dans une hypothèse aussi éclairante qu’écrasante pour comprendre les événements que nous traversons.

François Guéry viendra nous entretenir de son dernier livre paru chez Grasset. 120 ans séparent l'assassinat du tsar réformateur Alexandre II en 1881 de l’impensable attentat suicide perpétré le 11 septembre 2001 sur les tours du World Trade Center à New-York. Des nihilistes russes à la folie suicidaire des djihadistes d’aujourd’hui, des Démons de Dostoïevski à l'étrange «inversion des valeurs» nietzschéenne, de «la mort de Dieu» aux révolutions du XXe siècle, lesquelles ont inventé le criminel-roi (nazisme), le prolétaire-roi (URSS) et les apologies criminelles d'une violence présentée comme rédemptrice, François Guéry se livre à l’archéologie d’une pensée qui n'en finit pas mettre le monde à feu et à sang.

En tous domaines, art, politique, santé, culture, le XXème siècle a développé une amnésie programmée du passé qui, en faisant table rase des anciens socles porteurs de sens, nie aujourd’hui la modernité jusque dans ses racines et fait littéralement exploser le monde, habilitant le meurtre, au nom de valeurs éternelles.

François Guéry convoque Camus et bien d’autres pour d'éclairer cette théorie du ravage,  cette passion de la destruction et de la rupture en tout qui, sous nos yeux, unit l’islamisme au nazisme et promet à l'Occident des lendemains de cendre.

Selon la coutume des conférences Villard de Honnecourt, le conférencier répondra aux questions de l'assistance, sous la direction du Vénérable Maître de la Loge de Recherche, Bruno Pinchard. 

Ancien élève de l'École normale supérieure, François Guery, né en 1944, professeur émérite de philosophie, doyen de la Faculté de philosophie de l'Université Lyon-III, fut également producteur à France Culture (2002-2003) aux Vendredis de la philosophie. 

Téléchargez ici l'invitation et le plan d'accès