Les Dernières Nouvelles d'Alsace, la GLNF & l’Agape

PASSION VIN n°15 Automne 2016 - DNA
PASSION VIN n°15 Automne 2016 - DNA

Voilà bien un titre qui fleure bon la fable d’antan...

De la fable, courte histoire teintée d'humour qui a pour but de distraire le lecteur tout en l'instruisant, nous ne retiendrons pas le côté imaginaire du récit.

Intitulé Passion vins et gastronomie d’Alsace, le dernier numéro des Dernières Nouvelles d'Alsace Hors-Série n°15 Automne 2016, est bel et bien réel. Il consacre un magnifique reportage intitulé « Nourritures terrestres et spirituelles au menu des francs-maçons » à la Grande Loge Provinciale d’Austrasie et à l’Agape maçonnique.

DNA : l’Austrasie et la GLNF à l’honneur

Les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) sont un quotidien régional en Alsace. Fondé le 1er décembre 1877, sous le nom de Strassburger Neueste Nachrichten par Heinrich Ludwig Kayser (1833-1904), imprimeur et éditeur allemand, il est l'un des plus anciens titres de la presse quotidienne régionale en France.

La diffusion des DNA s'étend sur l'ensemble du territoire alsacien (Bas-Rhin et Haut-Rhin) et en fait le quotidien le plus lu de la région, avec une audience de plus de 550 000 lecteurs en moyenne chaque jour.

Nourritures terrestres et spirituelles au menu des francs-maçons

Nous devons ce vivant et vivifiant reportage à Philippe Wendling, journaliste strasbourgeois indépendant et à Jean-Christophe Dorn, photographe.

Si l’Agape m’était contée

A l’origine, l’agape est le repas que les premiers chrétiens faisaient en commun.

Ce repas pris en commun : l’Agape, (du grec agapè qui signifie à l'origine affection, amour fraternel), suit la Tenue, c’est-à-dire de la réunion de la Loge.

Les santés

L’Agape est un moment de partage durant lequel, après avoir travaillé rituellement, les Frères échangent et dialoguent dans une atmosphère amicale, mais sérieuse.

Cette tradition remonte loin, puisqu’à l’origine, c’était dans des auberges ou des tavernes que les Loges se réunissaient et que ces repas étaient notamment l’occasion pour les Frères de chanter ensemble des chansons maçonniques.

Après la Révolution et avec les guerres de l’Empire, de véritables rituels de table s’instaurent progressivement sous l’influence des traditions des régiments (les « popotes ») et du vocabulaire militaire.

Un vecteur de démocratisation

Il est ainsi coutume de commencer en portant des santés, la première étant aujourd'hui pour le Président de la République (autrefois le Roi ou l'Empereur) et la dernière étant celle, très émouvante, du Tuileur pour les Frères malades, pauvres, dans la détresse, ou qui vont nous quitter et « qui vont connaître l'ultime initiation que le profane appelle la mort ».

Par ailleurs, les fêtes des Saints Patrons de la Franc-Maçonnerie (Saint Jean, Saint André, etc.) donnent l’occasion aux Frères de se réunir pour des repas particuliers, les banquets d’Ordre.

Cette habitude du repas en commun devait très rapidement conduire les Loges à commander, pour répondre à leurs besoins, des services de table, de la verrerie, voir des couverts, à leur nom ou porteurs de symboles maçonniques.

Il s’agit d’une forme de véritable sociabilité.

L’Austrasie, kesako ?

Bannière de la Province GLNF d'AustrasieL'Austrasie, de l'allemand Östreich, c’est-à-dire « royaume de l'Est », est un ancien Etat qui correspond à la région de l’Est de la Gaule pendant la période mérovingienne. Après les premières invasions des Francs en Gaule, les pays occupés par eux reçurent le nom de Francia. Lors des partages de l'Empire franc entre les princes mérovingiens, le nom de Francia ne suffit plus à désigner les divers royaumes comprenant l'ensemble des pays qu'ils avaient colonisés, et l'on distingua la France orientale ou Austrasie (Austria) de la France occidentale ou Neustrie (Neustria). C'est dans les écrits de Grégoire de Tours (540-594) évêque de Tours, historien de l'Église et des Francs avec son Histoire des Francs, qu'il est pour la première fois question des Austrasiens ou habitants de l'Austrasie.

TRF Alain Brau, Grand Maître de la Grande Loge Provinciale d'Austrasie.

La Province GLNF nommée Austrasie et dirigée avec maestria par le TRF Alain Brau regroupe environ 550 Frères qui vivent en Alsace, en Lorraine et sur le Territoire de Belfort.

Une invitation à passer à la table... De lecture

La Grande Loge Nationale Française ou GLNF : cent ans de spiritualité maçonnique.Nous vous invitons de tout cœur à entrer dans cette agape proposée par les DNA.
► Feuilletez le dossier en ligne ou téléchargez le reportage

Nourrissez-vous de ce remarquable dossier et partageons, même à distance, ce sentiment de fraternité.

Familiarisez-vous avec le vocabulaire que nous employons lors de ce repas souvent frugal.

Un vocabulaire spécifique, où par exemple l’eau est la « poudre faible », le vin la « poudre forte », le pain la « pierre brute », le verre le « canon », les couteaux des « glaives », et d’une manière générale les ustensiles des « armes ».

Et de l’ivresse, seule la spirituelle, bien évidemment, doit être retenue. La seule à laquelle les hommes, inspirés et de bonnes volontés, ont puisé de tout temps la lumière.

yonnel ghenraouti

Sources :

  • L'Histoire des Dernières Nouvelles d'Alsace de Dominique Wirtz-Habermeyer (Editions de la Nuée Bleue, 1987)
  • Wikipédia
  • L'Austrasie - Imago Mundi
  • L’Agape - Musée de la GLNF

Liens :